Becaye Mbaye: « Si on n’y prend pas garde le Sénégal ira droit au mur, et ce sera la catastrophe »

0
218

Le Sénégal dans son ensemble est toujours sous le choc après le drame qui est survenu au stade Demba Diop. Joint au téléphone par Senego, Bécaye Mbaye a tenu à partager ses sentiments d’indignation après cette catastrophe.

« C’est un événement douloureux et regrettable. Et tout cela est du au chauvinisme. Les supporters de Ouakam ont été chauvins. En sport il y’a trois choses à prendre en compte: la victoire, le match nul et la défaite. Ce qui s’est passé hier c’est de l’indiscipline caractérisée. Ouakam est indexé et ce n’est pas seulement dans le football même dans les autres disciplines sportives, ils sont identifiés comme des gens violents. Donc il y’a problème », constate le chroniqueur de lutte.

Dans la même veine, ce dernier de pointer un doigt accusateur à l’endroit des organisateurs de ce match.

« La sécurité n’était pas au rendez vous. Les organisateurs ont une grosse part de responsabilité. Pour un match de cette envergure il fallait prendre toutes les dispositions sécuritaires. Ce qui n’a pas été fait », dit Becaye qui s’estime heureux que ce ne soit pas la lutte qui cette fois ci sera pointée du doigt.

« Si ce drame concernait la lutte, les gens allaient demander qu’on décrète une saison blanche l’année prochaine et qu’on ferme l’arène. La lutte n’a pas le monopole de la violence. Le football par excellence est générateur de violence on l’a vu avec les Navétanes combien de morts il y’a au avec les Navétanes. Cette fois ci c’est le summum huit morts dans un match de football. C’est trop », s’offusque t-il au téléphone de Senego.

Loin de s’arrêter en si bon chemin, le communicateur traditionnel d’interpeller la jeunesse Sénégalaise qui selon lui se meurt à petit feux.

A chaque fois, c’est la jeunesse qui paie un lourd tribut. Nos jeunes meurent à petits feux. Nos dirigeants doivent donner le bon exemple, on dévie les jeunes sur le terrain de la violence. On les utilise. Ce sont les jeunes qu’on fait jeter des pierres, ce sont les jeunes qui s’entretuent à coups de machettes dans les manifestations politiques, sportives etc…

Toutes les victimes sont identifiés comme étant originaires de Mbour. Il faudra qu’on fasse très attention, car ce drame peut engendrer des problèmes plus graves. Si on n’y prend pas garde le Sénégal va prendre feu. Même sur le terrain politique on assiste à n’importe quelle dérive. Maintenant, même les confréries s’activent dans la politique. Ou va ce pays? On est en train de mettre ce pays sens dessus dessous. Nous somme à la merci de problèmes ethniques, de problèmes inter religieux et cela va nous mener droit au mur », avertit Bécaye.

Très touché par ce drame, l’animateur de Bantamba de lancer un dernier appel. « Qu’on prenne des sanctions fermes. Les responsables de la ligue de football professionnel devaient prendre leurs responsabilités et démissionner. Il faut tirer toutes les conséquences et prendre les décisions qui s’imposent pour que plus jamais ça ne se reproduise »

LAISSEZ UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Entrez votre nom ici