Drame au Stade Demba Diop: Le destin tragique de Khalifa Yakhya Mbaye tué à Demba Diop

0
460

El Hadj Baye Sidy Mbaye est un homme public à Mbour, attristé par la perte de son fils de 17 ans. Au quartier Château d’eau, localité proche du Stade municipal de la localité, ‘’Rock’’ est connu de tous, sa maison ne désemplit pas. Depuis l’annonce du décès de son enfant, voisins, acteurs politiques locaux et proches parents affluent vers chez lui. Ils entendent venir le soutenir suite au décès de son fils Khalifa Yakhya Mbaye. Ce dernier a perdu la vie ce samedi 15 juillet 2017 dans le drame survenu au Stade Demba Diop sis à Dakar.

Seneweb a rencontré, ce dimanche, lendemain du drame, quelques proches des victimes. Interpellé, il ne s’est pas dérobé. Il confie cependant supporter le coup en bon croyant. «Khalifa va beaucoup me manquer. Mais je saurais surmonter son absence. C’est le destin. Je suis un croyant. C’est très difficile. Il était un ami de sa maman. Il a un frère et une sœur très jeune. Il avait l’habitude d’aider sa maman dans toutes les tâches ménagères. Âgé de 17 ans, il était l’aîné de sa mère. Il était trop complice avec sa maman. Il était élève et venait de boucler son examen de Bfem», confie le papa du défunt.

Rock informe que c’est seulement ce matin-même qu’il a été informé de la mort de son fils. «En fait, après la prière de l’aube, je me suis rendu à l’hôpital. On m’a informé que tous les blessés sont rentrés. On m’a aussi soufflé que le dernier bus, un car de la société Dakar Dem Dikk devrait arriver à Mbour vers 7 heures. Nous avons alors attendu le bus sur place jusqu’à son arrivée. Le bus est arrivé avec des blessés qui avaient des membres plâtrés. J’étais avec deux de mes neveux. Mais j’ai constaté que ceux-ci, après avoir interrogé certains acteurs médicaux, ont tout à coup changé d’humeur. Je leur ai demandé la raison de ce changement, ils m’ont rassuré. C’est bien après que j’en ai été informé. C’est un de mes enfants qui est venu m’informer qu’il avait vu le corps sans vie de Khalifa à la morgue de l’hôpital. Je n’ai rien fait de plus que rendre grâce au Bon Dieu», a-t-il confié.

LAISSEZ UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Entrez votre nom ici