ENDETTEMENT DU SENEGAL: Le Fmi persiste et prévient, Macky Sall se fâche

0
104

Macky Sall est catégorique ! Que personne ne parle plus de la dette du Sénégal et que le débat soit clos une bonne fois pour toute. Irrité par la représentante du Fonds monétaire international, qui a souligné que si le Sénégal reste un pays à faible risque de surendettement, il faut rester prudent.

Le débat sur le niveau d’endettement du Sénégal ne va s’estomper de sitôt. Après la mémorable sortie de Me Abdoulaye Wade à Touba, c’était au tour du chef de l’Etat, qui n’en peut plus d’entendre toute la polémique sur la dette. Lors de la revue annuelle conjointe de la politique économique et sociale, la représentante du Fonds monétaire international a remis cela sur le tapis. «Le Sénégal reste un pays à faible risque de surendettement. Cela dit, il convient de souligner que les indicateurs de la dette se sont récemment détériorés. Par conséquent, pour maintenir la notation de la dette à faible risque, le Sénégal doit continuer à gérer prudemment la dette», a soutenu Cemile Sancak, représentante du Fmi au Sénégal, qui tout de même soutiendra que les perspectives pour l’économie sénégalaise restent globalement positives.

Macky Sall : «il faut qu’on arrête de parler comme ça de la dette à tort et à raison»

Prenant la balle au rebond, Macky Sall, d’un ton ferme, précise : «il faut qu’on arrête de parler comme ça de la dette à tort et à raison». Avant d’ajouter : «Si l’on considère les critères et les normes de viabilité retenues pour la dette publique au plan international, deux critères restent fondamentaux. Premièrement, c’est le service de la dette extérieure sur les recettes budgétaires. Si vous prenez ce ratio, nous sommes à 10.9% et la norme est de 30%. Donc où est le débat ?» a dit le chef de l’Etat. Macky Sall poursuit : «deuxièmement, le ratio de la dette extérieure sur les exportations de biens et services. La norme est de 20% et nous sommes à 9.1%. On ne peut pas passer notre temps à spéculer. Le Sénégal a un risque de surendettement faible. Et nous ne nous endettons pas pour faire du fonctionnement, nous nous endettons pour construire le développement du pays», fait savoir le président de la République.

LAISSEZ UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Entrez votre nom ici