Messi toucherait plus de 100 millions par an

0
32

On était donc loin du compte. Jusqu’à présent, la chronologie connue des contrats de Lionel Messi au FC Barcelone égrenait une folle inflation. Grossièrement, dès que la star argentine et son représentant de père, Jorge, s’asseyaient avec les dirigeants pour négocier, c’était, au final, pour multiplier par deux ses émoluments. Selon les données habituellement convenues, le salaire annuel net de la Pulga était ainsi passé de 12 M€ en 2012 à 22,8 M€ en 2014 et avait – croyait-on – connu la même culbute cette saison : lors de l’officialisation de son nouveau contrat, le 25 novembre dernier, il était en effet question d’un salaire annuel net de 40 M€ environ.

Seulement voilà : selon les documents issus des Football Leaks et dévoilés vendredi par Mediapart, cette dernière estimation se révèle – très – en dessous de la vérité. Au 30 juin 2017, soit la dernière version connue du nouveau contrat (il a pu encore gonfler jursqu’à son officialisation cinq mois plus tard), le salaire sur lequel se sont mis d’accord le père du joueur et le club atteint un record absolu de… 400 M€ sur quatre ans ! « C’est la première fois dans l’histoire du foot qu’un joueur obtient un revenu garanti qui dépasse les 100 millions d’euros par saison », relève Mediapart.

Neymar, lui, touche moins de 37 millions par an Il faut tout se suite préciser que les sommes mentionnées par l’enquête s’entendent en brut, ce qui ne suffit pas à dissiper l’impression d’émoluments proprement faramineux. En Espagne, 100 M€ brut équivalent à un peu moins de 50 M€ net après impôts. Par comparaison, et de même source (Football Leaks), le « vrai » salaire de Neymar au PSG, annoncé à 30 M€ net, atteint un peu plus de 36,8 M€ par an. Un peu moins que le compatriote de Messi, Carlos Tévez, transféré au Shanghai Shenhua (Chine) en janvier 2017 : 38 M€ net par an. Dans le détail, les Football Leaks révèlent que Messi touche un revenu fixe de 71 M€ brut par an (dont 15% en droits à l’image). S’ajoutent une prime à la signature (63,5 M€) et un « bonus de loyauté » s’il ne quitte pas le Barça avant le terme de son contrat (70 M€). Au total, la barre des 100 M€ annuels est dépassée : 104 M€…

Encore ne s’agit-il là que du salaire minimum (si on ose écrire) du quintuple Ballon d’Or. S’ajoutent, comme dans la plupart des contrats de footballeurs, de nombreux bonus. Dans des proportions en rapport avec le statut du Monsieur. Exemple : s’il joue 60% des matches du club dans l’année, 1,9 M€ supplémentaire tombe dans son escarcelle. Une victoire en Ligue des champions lui rapporterait 12 millions de plus. Mis au bout de son salaire, tous ses bonus peuvent représenter des revenus annuels totaux de plus de 122 millions d’euros.

LAISSEZ UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Entrez votre nom ici